Grand Hyatt Muscat, Oman

Visité en: mars 2020
A partir de : 140 € la nuit
Bons Plans : Abonnez vous au programme de fidélité Hyatt, suivez les offres spéciales et ventes flash
Site officiel : https://www.hyatt.com/en-US/hotel/oman/grand-hyatt-muscat/musca

Le choix d’un hôtel à Muscate, la capitale du sultanat d’Oman, n’est pas chose aisée. La ville est très étendue, ses principaux centres d’intérêts sont dispersés, et le choix n’est pas aussi large que dans d’autres grandes villes. Pour trois nuits consécutives, nous souhaitions opter pour un budget raisonnable, dans un hôtel de confort avec piscine et plage si possible, et assez central. Une chaîne internationale était aussi un choix quelque peu rassurant dans un pays que nous ne connaissions pas. C’est ainsi que nous nous retrouvâmes au Grand Hyatt Hotel, dans le quartier de Al Qurum. Allons voir ce qu’il en est !

Emplacement

Je suis assez partagé sur l’emplacement de cet hôtel. Il est certes situé en bord de mer, mais la plage n’est pas facilement accessible depuis l’hôtel (le sable n’est pas loin, mais en contrebas d’une promenade piétonne, sans escalier ou marches pour y accéder), à vrai dire nous n’y sommes même pas allés du coup. La plage en elle-même semble peu aménagée et propice à accueillir les touristes dans de bonnes conditions.

Deuxièmement, nous nous sommes perdus plus d’une fois en cherchant l’hôtel. Il est situé dans un paté de maisons aux ruelles étroites et où tout se ressemble. L’entrée est à l’opposé de la sortie, bref l’accès n’est pas des plus évidents. De plus sans la voiture vous n’irez absolument nulle part, pas même au Mac Do le plus proche. Heureusement nous avons trouvé un café « français » juste au pied de l’hôtel, très agréable, où nous avons passé la plupart de nos repas.

Enfin, comme dit plus haut, tout est un peu dispersé à Muscate. L’hôtel lui-même est à une vingtaine de minutes de l’aéroport, ce qui est assez pratique, mais il faudra faire de la route pour accéder aux différentes attractions touristiques (mosquée du Sultan Qaboos, vieux village de Matrah, vieux village de Muscat…). Comptez en moyenne une bonne vingtaine de minutes à chaque fois.

Très honnêtement, je n’ai pas repéré de spot idéal sur la carte de la région. Il vous faudra faire un choix entre un resort de plage, isolé mais idéal pour le farniente, ou un hôtel proche du (des) centres qui aura forcément un peu moins de charme.

Style et ambiance

Le Grand Hyatt Muscate n’est pas tout jeune, datant de 1998, mais il est néanmoins imposant tel un palais et rappelle l’architecture locale en plus de nombreuses influences arabes. Il est globalement propre et bien entretenu.

L’arrivée se fait sous une grande porte cochère, et bien qu’un bagagiste vous attende à l’accueil, il n’y a pas de service voiturier (en tout cas inclus, peut-être en option ?). Le parking est quelque peu sauvage, et il vous faudra trouver une place vous-même dans la rampe de sortie ou le parking extérieur du rez-de-chaussée.

Le lobby est monumental, avec son salon de thé/lounge en plein milieu, composé de nombreux canapés et de tentes arabes, un piano, une statue gigantesque d’un soldat omanais, une large hauteur sous plafond, et des baies vitrées en fond donnant sur la piscine puis la mer à l’horizon. Le marbre et les colonnes sont de rigueur, et un grand escalier permet de rejoindre le niveau inférieur et la terrasse où sont servis les buffets.

Une douce odeur d’oud typique de la région nous envahit les narines à chaque passage, complétant parfaitement ce décor majestueux, dont l’oppulence ne sera pas du goût de chacun. Mais c’est clairement le lieu le plus joli de l’hôtel.

Chambres

Notre première chambre au rez-de-chaussée proposait une jolie vue sur la piscine et la mer au loin, au fond d’un couloir désuet. Néanmoins, malgré une décoration moyen orientale, force est de constater qu’elle n’était pas de première fraicheur, et surtout, l’odeur de tabac était insupportable !

Nous avons donc demandé à être bougé en chambre non-fumeur, et ceci nous valu d’être placé dans une chambre à un étage Club plus spacieux et modernisé (mais sans upgrade), avec une chambre propre, toujours décorée à l’ancienne mais moins vieillotte et surtout sans odeur. La vue passa cette fois aux toits de la ville et les montagnes en arrière-plan, mais ça nous allait très bien.

La taille est appréciable, la télévision permet de se connecter au smartphone pour y projeter nos propres contenus, le lit assez confortable et la salle de bain spacieuse. Un relooking serait néanmoins le bienvenu, mais pour le prix payé (549€ les trois nuits alors qu’Oman est assez cher), cela était très convenable.

Equipements et services

Les jardins intérieurs sont très jolis avec petits ponts, bassins… de nombreux transats permettent de chiller à l’ombre des palmiers, avec nombreux magazines et livres mis à disposition.

Néanmoins, l’eau de la piscine était très fraîche, il est évident qu’elle n’était pas chauffée. En y regardant de plus près, j’ai remarqué que les installations étaient datées. Le bar attenant à la piscine, les jointures et le carrelage dans le bassin… tout semble figé dans les années 2000. Pour du simple repos l’hôtel fait amplement le job, mais ne vous attendez pas à un grand raffinement.

L’hôtel dispose également d’une salle de bal, de salles de réunions, d’une salle de sport très complète, mais pas de spa, jacuzzi, sauna ou autre.  Il n’y a pas non plus de distributeur d’argent au sein de l’hôtel, mais dans une rue adjacente à une centaine de mètres. Plusieurs restaurants sont proposés, donc un italien très chic ou un all day buffet, dont les prix nous ont semblé très élevés.

Il y a aussi un sports bar avec rooftop bar à quelques mètres de l’entrée (il fait partie du complexe), mais comme dit plus haut, nous avons passé notre temps au café français French Bakery à 5 minutes à pied, une sorte de deli/brasserie servant de la bonne nourriture française toute la journée et le soir pour un prix raisonnable. Pour les amateurs, il y a un Mac Do, à 5 min en voiture à côté d’une station service locale.

En conclusion

Sous ses airs de palais oriental, le Grand Hyatt Muscate propose néanmoins une ambiance plus informelle, proche d’un hôtel classique en bord de plage. Les tarifs le justifient, on est plus proche d’un 3/4 étoiles que d’un palace. Comme hôtel de passage (nous sortions beaucoup en journée), nous n’avons pas beaucoup de reproches à lui faire, vu son oppulence, sa décoration arabe, sa plage et sa piscine… Mais pour une expérience unique, d’autres adresses plus reculées, plus chic, contemporaines et bien sûr onéreuses s’offriront à vous.

On a aimé

  • Vue sur mer
  • Le lobby majestueux
  • La politesse des employés
  • Les jardins de l’hôtel
  • L’ambiance informelle (aller chercher sa voiture, se garer où l’on veut…)
  • Jolis restaurants
  • La French Bakery en bas de l’hôtel

On regrette

  • Plage proche mais peu accessible
  • Un petit côté vieillot dans les chambres et les espaces publics
  • Une piscine non chauffée
  • Restaurants chers et pas d’offre économique au sein de l’hôtel
  • Pas de voiturier, un accueil un peu nonchalent
  • Au cœur d’un quartier résidentiel assez banal

Note globale : 15,5/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s