Raffles Hotel, Singapour

Visité en: novembre 2019
Tarifs à partir de 500 € la nuit
Bons Plans: n/a
Site officiel: https://www.raffles.fr/singapore/

Il est des hôtels que l’on regarde en général dans le journal Géo ou Condé Nast Traveler, ou dans Voici parce que une star y a fait un mariage somptueux, tellement ils sont iconiques, raffinés et hors du temps. Alors quand l’occasion s’en est venue (un voyage de noces), et que Singapour s’est trouvé sur notre périple, nous n’avons pas résisté à réserver une nuit au mythique Raffles.

Situé dans le quartier des affaires (alors qu’à l’ouverture c’était un hôtel de plage face… à la mer, c’est dire l’avancée des terres artificielles à Singapour), il n’en reste pas moins bien placé pour visiter le coeur de Singapour. Le métro est situé à quelques minutes et vous permettra de rejoindre le centre historique rapidement. Mais quoi de mieux que marcher à pieds pour rejoindre les différents points touristiques de la ville : 15 minutes pour rejoindre la Marina face au Marina Bay Sands ou Clarke Quay sur les bords de la rivière, 25 minutes pour le quartier chinois. Il faut savoir que Singapour est une ville très agréable pour la balade à pieds, à la fois propre, bien éclairée et sécure.

L’arrivée au Raffles nous plonge déjà dans un autre temps grâce à ses Doormen, qui nous rappellent par leur costume que nous entrons dans un lieu d’un autre temps. Même si nous n’y connaissons rien, nous ne pouvons nous empêcher de penser aux légendes de Pangkot et au passé illustre de ces pays de l’Est du temps d’Agatha Christie. L’hôtel a subi plusieurs rénovations au fil du temps, et lors de notre visite, il s’en terminait justement une. Certaines parties de l’hôtel ne sont donc pas encore totalement accessibles. Il s’étend aujourd’hui sur plus de 30 000 mètres carrés, avec notamment boutiques et restaurants ouverts au public et donnant directement sur la rue. Nous ne les avons d’ailleurs pas vus immédiatement, l’hôtel manquant de quelques points de repères ou d’un plan en général. Mais il est bon de se perdre de temps en temps.

Boiseries sombres, hauteur sous plafond, lustres magnifiques, en entrant dans le hall de réception, nous avons pénétré dans un site totalement unique, un monument historique pourrait-on dire.

Pour le check in nous sommes invités dans un petit salon pour signer les papiers qu’il convient. Nous serons assis dans des petits canapés, devant une table basse, alors que l’hôtesse sera à genoux sur la moquette à côté de nous, ne laissant échapper aucune maladresse dans notre accueil. Cela en est tout de même un peu gênant… Nous serons alors invités à rejoindre notre chambre, accompagné par une hôtesse également. On nous remet les clés de chambre, sous forme de carte avec un profil de John Wayne, l’une des nombreuses personnalités ayant séjourné au Raffles (comme Michael Jackson lors de son Dangerous Tour).

La chambre est à l’image de l’hôtel : spacieuse, raffinée, et moderne. Un petit couloir dessert d’abord la salle de bains, gigantesque, toute faite de marbres, avec baignoire, douche, toilettes et double lavabo.

Le couloir mène ensuite à la chambre à proprement parler, divisée en deux avec la partie couchage, et la partie petit salon, où sont disposés pour nous des fruits et petits chocolats. Cette séparation naturelle en fait quasiment une petite suite.

Les couloirs de l’hôtel menant à la chambre

Un mini bar bien achalandé (et offert, sauf l’alcool) est caché dans une thématique de bagages, nous rappelant encore une fois les voyageurs du temps jadis et les nombreuses histoires qui ont du ponctuer cet hôtel. La technologie se mêle au raffinement, puisque toute la chambre est connectée à un Ipad, nous permettant de contrôler la musique, les TV, l’éclairage (mode romantique, mode relax, mode lecture, mode matin, mode plein feu…). Evidemment la literie est excellente et c’est donc dans un nuage que nous dormirons cette nuit là.

Comme tout palace qui se respecte, l’hôtel possède de nombreux équipements, et avec cette chaleur étouffante, c’est d’abord vers la piscine que nous irons. Et pour cela nous traverserons la salle de sport… qui dénote un petit peu avec le reste de l’hôtel : parquet flottant moderne nous faisant penser à n’importe quelle salle de gym de votre ville. La piscine est grande et agréable, avec la vue sur les gratte-ciel de Singapour, mais assez minimaliste.

Il n’y a pas par exemple de Jacuzzi et la plage autour de la piscine ne pourrait certainement pas accueillir tous les clients de l’hôtel en même temps. Mais heureusement nous sommes quasiment seuls à cette heure ci. Pour s’y rendre, nous passons par de nombreux couloirs extérieurs, qui longent les chambres, nous permettant aussi de découvrir les magnifiques jardins luxuriants du Raffles.

Les différents restaurants proposés par l’hôtel sont évidemment réservés à la clientèle qui peut se le permettre. Plusieurs grands chefs (notamment français) exercent au Raffles, et les prix s’en font sentir. C’est donc en ville que nous irons dîner. Il existe aussi le mythique Long Bar (que nous mettrons d’ailleurs un moment à trouver), dans lequel nous sommes entrés avec la volonté de déguster le cocktail qui y a été inventé il y a de nombreuses années : le Singapore Sling.

On y mangeait des arachides en jetant les coquilles par terre, et cette tradition s’est perpétuée. Nous ne le savions pas, mais il est difficile d’y trouver une place tant ce bar est convoité : boiseries sombres, ventilateurs au plafond, tableaux au mur… Mais là encore les prix pratiqués nous ferons renoncer à l’attente. L’hôtel propose plusieurs autres restaurants et bars toujours dans un style très élégant et local, comme le Raffles Courtyard.

En revanche nous ne passerons pas à côté du petit déjeuner buffet (en option) au Tiffin Room, le restaurant du hall de l’hôtel. Et je vous le conseille : 2 plats à la carte + un buffet froid sont compris dans le prix, et c’est absolument divin, en plus d’être frais.

Faites également un tour à la boutique officielle de l’hôtel, qui propose de nombreux souvenirs siglés, de la simple carte postale au peignoir, en passant par les bouquins, coussins, portefeuilles, posters… bref, vous trouverez sûrement votre bonheur, à condition de ne pas regarder la dépense.

Nous regrettons de n’y avoir passé qu’une nuit, tant la quiétude des lieux et son esprit s’imprègne en vous rapidement. C’est évidemment une folie pour le commun des mortels, mais c’est une expérience à part entière, nous donnant envie de fumer une pipe sur un rocking chair, en sirotant un Singapore Sling alors que la ville se développe dehors, devenant petit à petit l’incroyable Singapour.

On a aimé… 

  • le cadre général, les boiseries sombres, l’élégance et le raffinement de l’hôtel
  • Les doormen avec leur costume mythique
  • La chambre à l’image de l’hôtel
  • Le petit déjeuner, idéal pour savourer le début de la journée

On regrette… 

  • La piscine pourrait être un petit peu améliorée, en proposant notamment un jacuzzi.
  • La salle de sport trop moderne
  • Le manque d’indications ou de plan, nous faisant tourner pas mal de temps avant de trouver nos repères.

Note globale: 18/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s