Hotel St George – Barkerville, Canada

Visité en : Août 2016
Tarif : à partir de 100 € la nuit en chambre double
Bon à savoir : comme Barkerville, l’hôtel est ouvert de mai à fin septembre ; pour rester dormir au St George, il faut réserver deux nuits minimum (sinon préférer les deux autres B&B Kelly House et King’s House)
Site webhttp://www.stgeorgehotel.bc.ca/

Il est fort peu probable que vous passiez un jour par Barkerville. A 8h de route des grandes régions touristiques du Canada, c’est le genre d’endroit que vous visiterez par envie avant tout. Néanmoins, l’expérience insolite du lieu me pousse à en faire une fiche. En effet, qui ne réverait pas d’avoir quasiment pour soi, une nuit entière, une ville fantôme digne des plus grands far-west?

image1

Barkerville est une communauté historique de la Colombie-Britannique située dans la région de Cariboo. Cette communauté minière datant de la fin du XIXè siècle est aujourd’hui transformée en musée vivant. Bien loin des ville fantômes abandonnées, Barkerville a été restaurée avec précision, et jouit aujourd’hui d’un tourisme venu y chercher l’ambiance d’autrefois. Tous les employés que vous y croiserez sont en costume d’époque et jouent le jeu à fond. On peut y suivre un cours d’école digne de la Petite Maison de la Prairie, assister à des procès reconstitués, déjeuner dans un authentique  restaurant du quartier de Chinatown, se promener en diligence etc. Ici tout est vrai ou presque, même si plus personne n’y habite à plein temps. Néanmoins, Barkerville propose une expérience inédite, dormir sur place. Une fois les touristes partis, une fois les portes de la ville close, il est en effet possible d’avoir le lieu pour soi, au travers de 2 Beds & Breakfast proposant en tout une quinzaine de chambres. Autant dire que vous ne serez pas nombreux !

1R9A1004

Nous avons récemment dormi à l’Hôtel St George, qui est situé en plein milieu de la rue principale. Cet établissement de charme combine l’authenticité des prestations d’époque avec néanmoins le confort moderne strictement nécessaire (oui il y a du chauffage! et de l’eau chaude! mais pas de TV ou de WiFi). A noter qu’il n’y a pas de parking devant l’hôtel, il faut laisser la voiture à l’entrée de Barkerville et traverser le village avec nos valises. Comme nous arrivions à minuit à cause d’une crevaison sur la route, nous avons tout fait de nuit, sans aucune lumière ou presque, et en roulant dans du fumier… bref, l’authenticité !

Accueillis tardivement par la maîtresse des lieux (qui habite sur place et que nous avions prévenus), nous avons été conduits à nos chambres de deux en enlevant nos chaussures à l’entrée. Les chambres, assez petites, proposent deux lits simples mais la plupart offrent un grand lit deux places. Comme tout l’établissement, elles sont décorées d’époque et le sens du détail est parfait, même au niveau de l’insonorisation ! On se croirait dans une maison d’hôtes haut de gamme à l’époque du far-west ou de la ruée vers l’or. Il y a l’électricité, mais on nous précise bien que tout est en bois et brûlera en quelques minutes en cas d’incendie… gloups ! Petite appréhension au moment de brancher les nombreux chargeurs, on ne sait jamais… ^^ Les salles de bain sont dans le couloir, mais privatives.
Nous avions réservé deux chambres, et nous avons partagé une salle de bain, rudimentaire certes, mais propre, avec toilettes, une douche et l’eau chaude à bonne pression. C’est le seul endroit qui n’est pas spécialement thématisé. Pour le reste, il faut aimer : les photos d’époque, la tapisserie, les vieux jeux de société, les vases et antiquités, les lustres… le grand salon du rez-de-chaussée est un musée à lui tout seul, il y a même de la musique d’antan qui sort d’un petit poste stéréo planqué!

Pour se restaurer, les options sont limitées. La maitresse de maison offre le petit déjeuner (les omelettes ou pancakes, à choisir la veile au soir, sont très copieux !), mais pas le déjeuner ou le dîner. Si les établissements existent à Barkerville (d’un authentique saloon à une boulangerie d’époque, ou un vieux restaurant chinois de Chinatown), le plus tardif ferme ses portes à 19h. Pour dîner, il faudra donc se rendre en « ville », la plus proche Wells étant à 10km de là. Véhicule obligatoire il va sans dire… Pour dépanner, le St George propose aussi des snacks préparés maison à toute heure de la journée (nachos à la guacamole, fromage et crackers etc). Vous pourrez les déguster dans la salle à manger, peut-être avec quelques autres invités de passage à qui vous ferez la conversation, ou sur un grand balcon, particulièrement agréable les belles et chaudes soirées d’été.

Conclusion

L’hôtel St George est clairement atypique et c’est en celà qu’il nous a charmé. On y loge pas pour le confort, le luxe et les prestations, mais plutôt pour l’expérience. Avoir une ville fantôme pour soi en dehors des heures d’ouverture, y déambuler au milieu de la nuit ou s’y réveiller au petit matin au son des calèches, puis revenir au chaud dans un petit salon d’époque très cosy et au calme pour y rencontrer des hôtes ou des gens de passage qui se sont eux aussi mis en costume d’époque, tout ça a ce petit quelque chose qui nous fait rêver. D’un accueil personnalisé au beau milieu de la nuit, à des petits déjeuners offerts très copieux et un sentiment de liberté totale (on a la clé de l’hôtel, on sort et rentre quand on veut et personne ne vient rien nous demander), nous avons été complètement dépaysés. Dommage que ce soit aussi loin de chez nous, c’est une adresse où nous retournerions avec plaisir, cette fois nous aussi en costume !

On a aimé…

  • L’emplacement unique au coeur d’une ancienne ville minière historique
  • Le privilège : seules une quinzaine de chambres sont proposées à Barkerville (6 au St George)
  • L’ensemble de la thématisation d’époque, depuis les costumes des employés jusqu’au moindre élément de décoration (les livres dans le salon ou les chambres…)
  • Bien que sommaire, le confort moderne n’a pas été sacrifié
  • Le petit déjeuner fait maison, servi dans la salle à manger

On regrette

  • C’est trop loin pour qu’on y retourne…
  • L’accès à pied depuis le parking peut être compliqué avec des valises
  • Pas de restauration possible après 19h sans aller en ville

Note : 18/20

IMG_5269

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s